Publié le Laisser un commentaire

Après la maman, la fille. La team Horse Remedy

Présente-toi et parle-nous de ton activité en quelques lignes.

Je m’appelle Frédérique.

Dans ton métier, que préfères-tu ?

J’adore développer de nouveaux produits, je suis toujours super impatiente de découvrir la livraison de nos premiers flacons/sachets.

Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?

« Carry On de Beaumont Z ». Ce cheval est né à la maison, à l’âge de 6 ans il a m’a fait un burn out. Il m’a fait comprendre qu’il n’aimait pas la compétition, la pression, les artifices en équitation..  Grâce à lui j’ai découvert l’éthologie, l’équitation sans mors et c’est pour l’aider à gérer son hyper-sensibilité dans les paddocks que je me suis intéressée pour la première fois à la lithothérapie.

Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ?

Je ne le fais pas assez mais je ressens que mes chevaux aiment quand je prends le temps de faire les choses, en faisant étant douce quand je les prépare, en leur faisant des câlins.

Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ?

« Sans attache », le film de Leïla Pagès. Une petite bulle d’évasion et de remise en question.

Est-ce que la petite fille que tu étais serait fière de la personne que tu es aujourd’hui ?

Je suis loin d’être la cavalière que je pensai être, mais je suis ravie d’avoir une équitation éthique qui me ressemble beaucoup plus, même si j’ai du abandonner mes rêves de briller en concours.

Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?

 J’ai un vrai coup de cœur pour l’odeur de l’huile sèche et la boue marine.

Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ?

Less is more!

Plus d’infos :

www.horseremedy.eu

info@horseremedy.eu

Publié le Laisser un commentaire

Dominique de chez Horse Remedy

Pour cette semaine c’est Dominique de chez Horse Remedy qui répond à nos questions.

Dans ton métier, que préfères-tu ?La possibilité de pouvoir aider un cheval.

Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?Jaquette. Jument opérée à 12 ans de coliques et qui a été condamnée plusieurs fois par les vétérinaires. Elle m’a appris que l’amour, la force de caractère peut changer les cartes. C’est pour ne plus jamais revivre cela que j’ai repris des études afin de les accompagner dans le quotidien pour éviter au maximum de travailler dans l’urgence.

Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ? C’est en les observant, en les écoutant que je ressens au plus profond de moi ce dont ils ont besoin.

Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ? Un livre sur la communication animale.

Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?Les algues intenses pour tous les gros problèmes ligamentaires, tendineux car les résultats sont assez exceptionnels.

Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ? N’oubliez jamais qu’à la table de Gaïa, vous n’êtes pas les seuls invités

Publié le Laisser un commentaire

Rencontre avec Lucie Thollot

Pour cette semaine, c’est la rencontre avec Lucie Thollo

tPrésente-toi et parle-nous de ton activité en quelques lignes.

Je m’appelle Lucie, j’ai 27 ans et j’ai lancé mon activité dans le bien-être animal depuis Septembre 2021.Passionnée par les chevaux depuis le plus jeune âge, j’ai d’abord fait des études générales puis un BTS Productions Animales. Ensuite j’ai travaillé pendant 5 ans dans différentes écuries, de l’élevage de chevaux d’obstacles, en passant par une écurie de propriétaire avec plus de 55 chevaux et enfin comme cavalière d’endurance.Je me suis réorientée en reprenant des formations en 2020, ou j’ai réalisé 3 cursus différents pour pouvoir me lancer. Ayant toujours le désir d’apprendre, d’autres formations viendront au fil du temps étoffer mes compétences et connaissances.

1) Dans ton métier, que préfères-tu ?Avoir la liberté d’être à l’écoute de l’animal et que cela puisse rester ma priorité.

2) Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?Le cheval qui m’a le plus marqué s’appelle ENILEC PIQUETUILE. C’est un pur-sang arabe qui avait 5 ans à l’époque.L’âge de son débourrage étant arrivé, j’étais chargé de cette mission. Il ne donnait pas très envie au premier abord, toujours à l’écart du troupeau, un physique pas très facile et craintif au possible.Mais finalement avec de la patience et de la confiance, c’était un cheval très attachant et d’énorme qualité. Mais restant le cheval d’une personne.

3) Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ?Essentiellement je leur parle, j’ai tendance souvent à dire “tu est bon cheval” pour les féliciter de la confiance qu’il m’accorde quand il lâche prise pendant les séances.Et je fais en sorte de laisser tous mes sens ouverts, pour éviter de passer à côté de certaines informations.

4) Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ?Film : “Jappeloup” / “Danse avec lui” / “Ma bonne étoile”Livre: “Quand le cheval guide l’homme” de Laila Del Monte / “Le tao du cheval” de Linda Kohanov

5) Est-ce que la petite fille que tu étais serait fière de la personne que tu es aujourd’hui ?Je pense que la petite fille un peu sauvage, très lumineuse et totalement connectée aux animaux, commence à retrouver sa place dans la personne adulte que je suis maintenant.On ne cesse d’avoir du chemin à parcourir pour évoluer, mais je pense qu’elle est fière du chemin que j’ai entrepris.

6) Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?C’est l’enveloppement aux algues auto-chauffant. Tout simplement car il est hyper puissant.Il combine tous les bienfaits de la poudre d’algues avec le côté chauffant et décontractant de la boue auto-chauffante. C’est un plaisir de voir les chevaux réagir à tout cela.Puis l’utilisation est très agréable, l’odeur et la texture qui crépite.

7) Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ?On ne peut pas tout changer d’un coup. On ne peut pas demander aux anciennes générations de changer diamétralement leurs idées et leurs manières de faire.Mais on peut exprimer nos idées, nos points de vue pour contribuer aux changements.L’important c’est de réfléchir par soi-même, d’avoir envie de comprendre. Écouter ce qui se fait, les avis des autres, échanger, mais toujours rester maître de sa propre réflexion. Il faut rester ouvert, rester à l’écoute et y croire.

FB =https://www.facebook.com/LeviasensInstagram =

https://www.instagram.com/?hl=fr

Publié le Laisser un commentaire

Direction l’Auvergne avec Sandrine Quillet

Présente-toi et parle-nous de ton activité en quelques lignes.

 Je suis Praticienne Bien-être humains et équins en région Auvergne. Je m’efforce de permettre à mes patients ou à leurs compagnons, de retrouver l’équilibre physique et émotionnel, par le biais du magnétisme, des fleurs de Bach, de massages bien-être et des soins naturels de chez Cavasso ! 

  1. Dans ton métier, que préfères-tu ?

Voir un patient, un cheval ou un couple cavalier/monture, retrouver l’harmonie dans leur vie, dans leur corps, dans leurs émotions ou dans leur « duo ».

 2)  Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?

Une très jeune pouliche qui ne se laissait pas approcher et toucher par l’Homme. En 4 séances, elle était licolée, manipulable pour les soins et touchable de la tête aux sabots ! 

  3)  Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ?

Je dis à mon cheval que je l’aime, je le panse pour partager un moment de complicité et je vérifie qu’il se porte bien.

 4)  Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ?

 Le film Nevada ! Film très dur mais qui fait ressortir un lien hors du commun entre un prisonnier et un cheval sauvage. 

5)  Est-ce que la petite fille que tu étais serait fière de la personne que tu es aujourd’hui ?

 Complètement !!! La petite citadine que j’étais rêvait déjà de chevaux et d’aider les gens. J’ai survécu à de nombreuses années de perdition dans des emplois « alimentaires » et dénués de réelle passion. Aujourd’hui, je fais les deux avec dévotion et uniquement grâce à de belles rencontres et un coup de pouce du destin ! 

6)  Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?

 Le soin de boue chauffante ! Pour la détente immédiate qu’il offre à vos compagnons et … j’avoue… pour le petit plaisir personnel que me procure le crépitement du soin en fin de préparation ! 

7)  Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ?

Si vous souhaitez que votre cheval vous respecte, vous fasse confiance, alors prenez soin de lui comme un membre de votre famille et respectez-le aussi ! Votre lien n’est pas « inné », c’est un apprentissage au quotidien…

Et prenez soin de vous… ne laissez pas vos émotions prendre le dessus et perturber votre équilibre. 

Pour me joindre, vous pouvez me retrouver sur ma page Facebook : Sandrine Quillet magnétisme, ou sur Instagram. 

Publié le Laisser un commentaire

Valentine à l’honneur

Pour cette nouvelle semaine, Valentine Bruhan, massothérapeute équin Equi Masso qui répond à nos questions.Bonjour à toutes et à tous, Je me présente, je suis Valentine Bruhan, massothérapeute équin Equi Masso. Je me déplace sur l’ensemble de la Bretagne, la Normandie et le Pays de la Loire. En quoi consiste mon activité? En tant que masseuse, mon métier consiste à apporter du confort et du bien-être au cheval, qu’il soit sportif ou non, en le massant sur l’ensemble du corps. Cela permet également de prévenir et soulager des tensions, contractures musculaires ou noeuds.

Dans ton métier, que préfères-tu ?

Ce que j’aime avant tout dans mon métier, c’est la relation avec le cheval en lui procurant du bien-être. Ma priorité est de lui apporter du confort afin qu’il se sente mieux physiquement mais aussi psychologiquement. Voir les chevaux se détendre sous l’action des mains fait réellement plaisir, je me dis que le soin lui apporte vraiment quelque chose.

Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?

Le cheval qui m’a le plus marqué est un cheval de selle d’une propriétaire, qui m’avait contacté pour un massage. Lors de la séance, lorsque j’ai commencé à intervenir au niveau de la hanche gauche, celle-ci était contractée musculairement. En réalisant mes mouvements puis points de pression, le cheval était apaisé et montrait que le soin lui faisait beaucoup de bien. Lorsque je suis passée, par la suite, du coté droit toujours au niveau de la hanche, le cheval s’est littéralement retourné dans son box en s’appuyant contre moi côté gauche. Un signe qu’il en redemandait encore de ce côté, j’ai trouvé ça assez fantastique!

Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ?

Au quotidien, ce sont les séances de massages qui apportent du bien-être aux chevaux de propriétaires qui me contactent. Mes mains sont de précieux outils de travail. Mais il y a également les séances d’enveloppements aux algues avec les fabuleux produits Cavasso, qui revitalisent et apportent tous les minéraux et oligo-éléments nécessaires pour le cheval.

Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ?

Le film de l’année à voir: « L’instant présent ». Un très beau film touchant ! Je n’en dis pas plus, regardez le !

Est-ce que la petite fille que tu étais serait fière de la personne que tu es aujourd’hui ?

Elle serait fière avec un grand OUI! Etant passionnée par les chevaux et cavalière depuis l’enfance, comme pleins d’autres cavalières, on a toutes, j’imagine, rêvées un jour d’avoir son cheval, son écurie ou bien de travailler avec les chevaux. Voici mon histoire: Pour ma part, quand j’étais petite, je me disais qu’un jour j’aurai ma propre écurie en plein milieu de la campagne, le REVE…Puis en grandissant, avec les années qui passent, on a d’autres préoccupations, d’autres projets en vue.. On termine les études, on trouve notre 1er emploi et la vie suit son petit chemin. Mais après quelques années passées, les choses ne se passent pas toujours comme prévu au sein de son entreprise et puis c’est le déclic: et si j’arrêtais pour faire autre chose? Et si j’allais dans un domaine où il n’y a pas de prise de tête, où je travaille à l’extérieur, dans la nature, comme je veux? Ce déclic je l’ai eu à 24 ans, j’ai décidé de quitter mon job pour faire une réorientation professionnelle, et dans les chevaux bien sûr ! Je me suis replongée dans les études: Bac Pro CGEH (Conduite et Gestion d’Entreprise Hippique), formation en élevage et formation en massage équin. Cela fait maintenant 1 an que je suis masseuse équin et j’ai un autre projet de faire de l’élevage à côté.

Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?

Le soin de la gamme Cavasso que j’aime le plus, c’est l’enveloppement aux algues auto-chauffant. Tous les chevaux sur lesquels je pose ce soin en raffolent ! L’action chauffante permet de les détendre un maximum notamment sur les grosses zones musculaires (encolure, dos, fessiers) qui sont les plus souvent contractées.

Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ?

À toutes celles et ceux qui ont une passion pour les chevaux et qui souhaitent se lancer professionnellement, foncez! Faîtes quelque chose qui vous plaise et qui vous fasse aller au travail par passion. Les chevaux sont de superbes êtres, travailler avec eux est juste magique.Merci Valentine pour ce retour, et très à bientôt.

Publié le Laisser un commentaire

Catherine Lawson répond à nos 7 questions.

Pour cette nouvelle C’est Catherine Lawson qui a accepté de répondre aux 7 questions.

Présente-toi et parle-nous de ton activité en quelques lignes.

CL Hello

Je me présente, Catherine Lawson, gérante et créatrice de Needwell Concept. Après avoir pratiqué en itinérance durant plusieurs années en France et en Europe, j’ai ouvert le Temple Thermal Equin. 

Le Temple Thermal Équin est niché au cœur du Perche, dans l’Orne en Normandie. C’est un établissement dédié à la prise en charge de chevaux destinés à recevoir des soins thérapeutiques en tous genres remise en forme, rééducation et convalescence.

Nous avons mis en place des bassins de balnéothérapie et avons structuré une salle de soins permettant d’apporter différentes thérapies ciblées, profitant ainsi à une meilleure réhabilitation possible.

 Dans ton métier, que préfères-tu ?

CL :Ce que je préfère, c’est de pouvoir apporter  du bien-être physique et psychologique et de voir les bienfaits que cela procure aux chevaux. La reconnaissance qu’ils nous manifestent reste  incontestablement le plus gratifiant !

 Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?

CL :Oh ! Il y en a eu quand même quelques-uns qui m’ont marquée, mais je pense que c’est Raliska qui m’a le plus marquée. J’ai vécu à ses côtés des ascenseurs émotionnels assez intenses et déstabilisants, tout comme elle  d’ailleurs. Je pense que les moments les plus critiques ont étés au final extrêmement révélateurs sur la force et la bonté d’âme qui font partie d’elle. A travers son histoire, j’ai appris beaucoup sur moi.

 Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ?

CL :Ce serait bien trop long à énumérer, mais en gros, nous observons quotidiennement chaque parcelle du corps de chaque cheval. J’ajuste au jour le jour les séances dont vont bénéficier les chevaux, selon leur humeur, leur état physique du jour… etc. Nous veillons à ce que le boxe reste nickel, que les chevaux aient du foin en permanence. Ils doivent être au calme, en sécurité et manger à leur guise. Nous apportons des soins physiques, mais également des soutiens métaboliques car l’un ne va pas sans l’autre. Le mental du cheval reste l’indicateur clé et chaque détail a une importance significative. Nous ne laissons rien au hasard et faisons le maximum pour qu’ils se sentent tous le mieux possible

  Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ?

CL :« Le silence des chevaux » de Pierre Enoff. A l’époque, j’avais du mal à lire ce livre car la pertinence des mots m’ont forcé à admettre que j’avais tort d’imaginer que le cheval pouvait être heureux dans les conditions de vie et d’utilisations que nous lui imposons. C’est un livre qui nous renvoi à la figure, la réalité du milieu, et je pense qu’il est un bon tremplin pour tout ce qui doit être amélioré.

Est-ce que la petite fille que tu étais serait fière de la personne que tu es aujourd’hui ?

CL : Carrément ! Le manque de confiance me faisait douter chaque jour, et en même temps, cela a été ma plus grande force. Ne jamais baisser les bras si tu es convaincu que ce que tu fais est quelque chose de positif et de bienveillant.

 Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?

CL : J’utilise la poudre d’algues pour les soins des membres c’est parfait niveau texture pour des MTP  (massage transversal profond), le Cryo pâte et pour les enveloppements, je couple toujours la poudre d’algue et la boue chauffante. L’huile sèche aux algues est top aussi pour les massages en plus, elle sent divinement bon !

 Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ?

CL : Apprend à considérer et aimer le cheval et n’écoute pas les conseils des anciens si leurs paroles ne riment pas avec bon sens et bienveillance 

Merci Catherine pour tes réponses, belle continuation à toi.

Publié le Laisser un commentaire

Aurélie

Présente-toi et parle-nous de ton activité en quelques lignes.

Je m’appelle Aurélie et j’accompagne avec bienveillance, douceur et amour les humains et les animaux vers un mieux être au quotidien.
Je suis située sur la commune de Plouegat-Guerand où j’accueille en cabinet les humains et les chiens. Je me déplace également dans toute la Bretagne à la rencontre de tout individu ayant besoin de mon aide. Je propose des séances complètes, sur mesure, regroupant mes savoirs en naturopathie, olfactothérapie, shiatsu, magnétisme, massages et bains sonores.
J’apprécie énormément faire des séances DUO gardien/animal où chaque gardien, guidé, agit sur son animal.
Mon but : vous emmener vers une autonomie de savoirs pour apporter confort et bien-être au quotidien à votre animal.

Dans ton métier, que préfères-tu ?

J’aime rencontrer de nouveaux individus chaque jour. Apporter de la détente, du réconfort, voir que tous apprécient un moment d’écoute et de bienveillance. Mais ce que je préfère le plus, c’est quand j’accompagne le gardien pour qu’il agisse directement sur son animal, le guider dans ses ressentis et qu’il y ait une libération totale de l’animal, une communication invisible entre deux âmes. Un moment de douceur et de magie intense, magnifique à voir, hors du temps.

Quel cheval t’a marqué le plus et pourquoi ?

Une jument du nom de Câline. Une Ardennaise. Grande, imposante, mais mal en point. Seule dans son paddock du centre de loisirs. Dans ses yeux, je voyais de la douleur, de la tristesse.
Du haut de mes 13 ans, je me suis approchée de ce cheval avec la seule intention de lui offrir un bon gros câlin plein d’amour. Je voulais la réconforter. Ce n’est qu’après plusieurs minutes d’une infinie douceur, sa grosse tête posée sur mon épaule, qu’un homme s’est approché de moi et m’a dit : «Ma petite, toi tu es faite pour vivre avec les chevaux. Cette belle dame ne se laisse pas approcher facilement. Encore moins pour des caresses !». Cette phrase gravée en moi me guide chaque jour.

Au quotidien, quel soin ou geste, quelle parole ou attention as-tu pour le bien être de tes chevaux ?

Je vais voir mes chevaux tous les jours. Je caresse, je câline, je vois s’ils vont bien et à chaque instant, je vibre amour et joie. Je leur dit qu’ils sont beaux et que je les aime. Et il y a toujours une pomme ou une carotte au fond de mes poches.

Quel livre ou film sur le cheval souhaites-tu nous faire partager ?

En film, j’ai beaucoup aimé « Jappeloup » et « Cheval de guerre ». En livre, « Seabiscuit » est passionnant. Les messages y sont forts. Même si on ne croit pas en toi, tu peux le faire.
Même si tu te loupes, ne perd pas espoir ! Les fins heureuses arrivent.

Est-ce que la petite fille que tu étais serait fière de la personne que tu es aujourd’hui ?

Je pense que oui. Beaucoup de mes rêves ce sont réalisés. J’ai également beaucoup évolué. Évidemment, notre idéal ne sera jamais atteint, mais j’aime faire un effort chaque jour pour tendre vers ce que je souhaite pour moi.

Quel soin de la gamme Cavasso aimes-tu le plus et pourquoi ?

L’enveloppement chauffant est celui que je préfère. De par son action, il permet de décontracter toutes les parties du corps que l’on souhaite. Et quel bonheur de voir un cheval se détendre sous l’effet de la chaleur. Un instant cocooning pour eux et un plaisir pour nos yeux.

Quel message veux-tu transmettre aux générations futures ?

Il ne faut pas se décourager. Même si on emprunte des chemins tortueux pour atteindre notre but ce n’est pas grave tant qu’on le vise toujours. Vivre un de nos rêves est primordial quoiqu’il nous en coûte ! Et il y aura toujours quelqu’un de bienveillant autour de nous pour nous aider et nous encourager. Il faut ouvrir les yeux sur le monde de douceur qui nous entoure.